Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Les i3m à Tahiti
  • Les i3m à Tahiti
  • : Bonjour, ce blog a pour mission de nous suivre "pas à pas" lors de notre aventure polynésienne... Je compte sur votre indulgence car je ne suis qu'une "blogueuse" débutante! D'avance merci. Isabelle
  • Contact

En Métropole

 

               émoticones 3D
 

A Tahiti

 

 

             émoticones 3D

Recherche

histoire vivante Scrapbooking digital

 

Mois Après Mois

24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 05:25

  Mardi 11, de bonne heure, je pars pour rejoindre Vetea chez lui afin de préparer le bateau et les cannes car nous allons passer la journée en mer. Une fois à destination après être passés à la station service prendre de l'essence, nous commençons à charger le bateau avec les glacières (pour les futures prises, le repas et la bière quand même!!!), les 5 cannes, les réservoirs d'essence, les leurres, les cirés (vous verrez plus tard que même ici ça peu servir) bref tout ce qu'il faut pour une partie de pêche. Puis nous allons mettre le bateau à l'eau, un ramco (je ne connais pas l'orthographe exact, désolé) de cinq mètres en aluminium, direction la cale avec le pick-up  et le bateau sur la remorque. Une fois à l'eau avec Vetea et son chien, je ramène le pick up et la remorque à la maison puis les rejoins à bord. Voilà c'est parti pour la journée, il y a un peu de vent mais d'après la météo le temps devrait se tenir, à savoir nuageux mais pas de pluie (ahahah...), avant de quitter le lagon, nous nous arrêtons pour faire la prière, un rite chez les polynésiens (très croyants).

  C'est parti pour quelques miles entre Raiatea, Tahaa et Bora Bora, nous gréons les cannes et lançons les 90 chevaux  sur les flots. Au fil de la journée, la mer va se former de plus en plus (1,50 m à 2 m de creux), la pluie va se mêler à la fête (d'où les cirés) sans parler du vent d'est qui ne nous quittera qu'en fin d'après midi, heureusement que j'ai le pied marin et pas le mal de mer (vous me direz, il ne manquerait plus que cela).

  Quelques heures plus tard, toujours pas de prises, Vetea décide donc de se rapprocher du récif de Tahaa et là au bout de quelques minutes une touche, la canne se courbe et le fil déroule, enfin un peu d'action pensons nous. Finalement, pas beaucoup de bataille car au bout de la ligne, il n'y a qu'un thon à dents de chien d'environ 12 kgs mais nous sommes tout de même contents, nous ne rentrerons pas bredouilles.

 

Raiatea 6

      Nous continuons notre chemin mais nous ne pêcherons plus rien, tant pis, nous aurons passée une agréable journée en toute simplicité et complicité. Merci encore à Vetea de m'avoir permis de participer à ma première pêche en polynésie, à refaire dès que possible. Pour info, la semaine d'avant Vetea accompagné de deux comparses ont pêchés un espadon de 150 Kgs et un autre de 110 kgs sur la même sortie, Chapeau bas...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mick - dans Voyages
commenter cet article

commentaires